Hypnose Ericksonienne

hypnose integrative

La pratique assidue de l’hypnose Ericksonienne m’a permis d’évoluer vers l’Hypnose Intégrative®

« Chez Erickson, le style d’hypnose est permissif, sans l’être systématiquement (Erickson était aussi directif). Ses suggestions sont indirectes plus axées sur l’évocation d’expériences universelles et plus confusionnelles dans leur rhétorique (utilisation d’un langage non spécifique). Il concentre ses efforts vers des processus psychologiques de dissociation, d’absorption et confusion.
En résumé, Elman et Erickson usent tous deux d’hypnose progressive. Le style d’Erickson lent est indirect et permissif, celui d’Elman est plus rapide (replacé dans son époque), direct et directif.
Les avancées neurophysiologiques , sociologiques, anthropologiques, communicationnelles et mathématiques, ont apporté un éclairage précieux qui permet de comprendre les processus d’induction hypnotique pratiqués depuis toujours sous différentes appellations et présentations.
L’hypnose classique, l’hypnose ericksonienne, l’hypnose médicale et plus globalement ce qui a été nommé par Daniel Aroz puis Jean Godin « La nouvelle hypnose », sont des formes d’hypnose intéressantes. Tout comme la sophrologie et la relaxation progressive, elles détendent et rendent quelques services en thérapie. »

Dans les cas plus difficiles, je privilégie  l’Hypnose Intégrative®, dernière génération d’hypnose plus rapide, directe et profonde.

livre-sur-les-inductions-hypnotiques-de-transe-212x300La reproduction totale ou partielle de cet article est permise sous la condition d’intégrer de manière visible dans votre article :
« Sources : De l’Induction Hypnotique, Hypnose Progressive, Rapide et Instantanée, SATAS, collection Le Germe, Gérôme Ettzevoglov, (2012). Auteur G. Ettzevoglov : www.hypnose-flash.org »